Obsessive words flow in rss news

rss news flow semantic web

Or le langage encratique (celui qui se produit et se répand sous la  protection du pouvoir) est statutairement un langage de répétition ;  toutes les institutions officielles de langage sont des machines  ressassantes : l’école,le sport, la publicité, l’oeuvre de masse, la  chanson, l’information, redisent toujours la même structure de sens,  souvent les mêmes mots: le stéréotype est un fait politique, la figure majeure de l’idéologie
Roland Barthes, Le plaisir du texte, page 56

Lors de mon Master 2 au Laboratoire Art et Médias ( université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ), j’ai présenté une expérimentation plastique sur l’agrégation de flux RSS des journaux en ligne. L’expérimentation est basé sur une analyse statistique du texte (text mining) des flux des journaux Le monde, le figaro et libération sur une période de trois mois (septembre, octobre, novembre, décembre 2008). Ces captures d’écrans sont réalisés à partir d’une interface de traitement du flux en 3D temps réel.

rss news flow semantic web

Ces rosas, sont espacées selon le mois ou les mots ont été publié dans les journaux. Elles viennent s’aligner les unes à coté des autres selon des règles physique. Ces règles permettent de développer un positionnement spatial non aléatoire basé sur une notion de poid des mots. Ce poids est calculé en fonction du nombre de répétitions identifiées dans les journaux. Un mot avec un poid élevé, et sujet à des vibrations frénétiques car son poids ne lui permet pas de trouvé un équilibre avec les autres mots. Chaque mot est autonome mais vient influencer les autres. Les mots sont ajoutés par tranche successives , chaque tranche correspond à un mois particulier de l’année.

rss news flow semantic web

Ces jeux typographiques où les mots ressassés viennent prendre la place de mantras, créent des figures graphique. Le texte se recomposer afin de venir dire autre chose. La répétition des graphes est une bonne manière d’afficher la rythmique obsessionnel qui transforme le mot en matière et le glyphe en simple élément graphique. Les composition géométrique rappel les rouages d’une machine.

rss news flow semantic web

Au lieu d’afficher la différence de chaque élément du flux RSS -à l’image d’un agrégateur classique- j’ai pris le parti de n’afficher aucun document et de ne représenter seulement les éléments de répétitions. Ne pas représenter les flux RSS en tant que tels, mais le boursoufflement du vocabulaire issu de l’ensemble de flux est quelque chose d’important dans ce travail.

« Les exemples ethnographique abondent : rythmes obsessionnels, musiques incantatoires, litanies, rites, nembutsu bouddhique, etc. : répéter a l’excès, c’est entrer dans la perte, dans le zéro du signifié. Seulement voilà : pour que la répétition soit érotique, il faut qu’elle soit formelle, littérale, et dans notre culture cette répétition affichée (excessive) redevient excentrique, repoussée vers certaines régions marginales de la musique. La forme bâtarde de la culture de masse est la répétition honteuse : on répète les contenus, les schèmes idéologiques, le gommage des contradictions, mais on varie les formes superficielles : toujours des livres, des émissions, des films
nouveaux, des faits divers, mais toujours le même sens.
»
Roland Barthes, ibid pages 57,58

++ en voir plus ++

3 Comments

  1. […] de mes travaux sont exposés cette semaine ( RED CROSS, Noise of…, Inside the feed, Obsessive word flow) lors d’une exposition collective collective d’art numérique et de nouveaux médias […]

  2. […] here to read the rest: visualization RSS data flow | Cybunk Share this […]